• Le navet d'Orret

    Orret, près de Baigneux-les-Juifs a une spécialité : le navet d’Orret.

    Il ne semble plus y avoir, à Orret, de culture de ces fameux navets et la graine semble être perdue.

    Bien sûr si quelqu'un a plus d'informations sur le sujet, merci de nous les communiquer.

    A défaut de l’avoir vu, nous avons retrouvé des traces de ce  fameux navet d’Orret dans différents ouvrages.

    Claude Courtépée historien du XVIIIème siècle auteur d’une « Description générale et particulière du duché de Bourgogne » mentionnait en 1781 les « excellents navets d'Orret près Baigneux, comparables à ceux de Saulieu,& un peu plus gros ».

    Dans Archéologie celto-romaine de l'arrondissement de Châtillon-sur-Seine, Côte-d'or, J.B. Leclère écrit en 1839 :
    « … le village d'Orret produit les plus succulents navets que je connaisse »

    Dans « L'Horticulteur praticien, revue de l'horticulture française et étrangère », P. Joigneaux écrivait en 1857 :
    «Si nous ne préconisons pas le navet de Saulieu, l'une de nos meilleures variétés françaises, c'est qu'ici nous avons échoué dans un premier essai de culture, avec de la graine de choix qui nous avait été adressée de Saulieu même par un de nos amis. Nous avons été plus heureux l'année dernière avec le navet d'Orret. C'est une varíété longue, de la forme et de la couleur de la racine du salsifis blanc, variété très-renommée, et à juste titre, dans le Châtillonnais (Côte-d'Or). Elle n'est pas connue dans le commerce; vous ne la découvrirez sur aucun catalogue. Jusqu'ici, les cultivateurs d' Orret ont eu le monopole de sa culture et ont pris entre eux l'engagement de ne point livrer de graines aux personnes étrangères à leur localité. Ce n'est pas sans peine que nous avons pu nous en procurer l'année dernière. En nous en adressant un échantillon, on a eu soin de nous donner à entendre qu'on nous faisait une véritable faveur.Nous profiterons de cette faveur pour répandre le navet d'Orret, cette année même, dans toute la Belgique, certain qu'on nous saura gré de celle introduction et que la variété en question fera son chemin rapidement.»

    Dans le « Journal d'horticulture pratique de la Belgique », le même P. Joigneaux écrit en 1859 :
    «  Le navet d'Orret, que nous avons introduit en Belgique il y a deux ou trois ans, fera certainement son chemin. Dans nos terrains schisteux, notamment à Saint-Hubert et à Marche, celte variété a conservé les excellentes qualités qui ont établi sa réputation dans le département de la Côte-d'Or. »

    Dans « Révolution agricole ou moyen de faire des bénéfices en cultivant les terres » Valentin-Ferdinand Lebeuf  écrit en 1864 : « Il y a plusieurs variétés de navets ; la meilleure de toutes, selon nous, est le petit navet d'Orret qui est bien supérieur au navet de Freneuse, des Vertus, etc. ; malheureusement, il n'est pas connu et il est fort difficile d'en avoir de la graine bien franche. »

    Dans « Le livre de la ferme et des maisons de campagne » toujours  P. Joigneaux écrit en 1865 :
    « le navet d'Orret, inconnu dans le commerce, bien que délicieux, se rapprochant un peu du navet de Maltot, très apprécié dans le Châtillonnais (Côte-d'Or) »


                                                                             Catherine Etienne


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Juin 2015 à 16:24

    A la recherche de cultivars régionaux pour un potager communal je pose la question: avez-vous des nouvelles concernant le navet d'Orret depuis 2010, date de votre recherche? Merci d'une courte réponse même négative.

    Gilles Sallic Président de l'association de jardins familiaux de Marsannay

    2
    Mardi 30 Juin 2015 à 17:53

    Mr Sallic, oui nous avons eu des nouvelles, pouvez-vous me communiquer votre mail en envoyant un msg à barchives@orange.fr

    3
    Annie
    Dimanche 20 Août à 16:24

     Bonjour Monsieur ,

    Je suis belge et je me rend très régulièrement à Origny sur Seine .  Je lis  beaucoup sur la région et un jour j'ai découvert le navet d' Orret . Souvent je me promène à Orret pour rencontrer quelqu'un qui aurait peut - être des graines .( sans succès jusqu'à présent). Mon neveu est maraîcher bio dans la région  de Marche, Belgique .  Cela lui ferait très plaisir s'il pouvait cultiver des navets d' Orvet , un retour en Belgique après plus d'un siècle.

     Dans l'attente de vous lire , recevez Monsieur , mes meilleurs salutations 

     Annie OOMS

      • baigneux-archives
        Samedi 30 Septembre à 15:50

        Désolée de répondre si tardivement, pourriez-vous envoyer un mail sur barchives@orange.fr afin que nous communiquions de façon privée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :